Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le rachat de crédit : une solution gagnante

Actuellement en mars 2013, les taux de prêt immobilier sont très bas (sous la
barre des 3% pour 15 ans), si vous aviez souscrit un emprunt il y a maintenant
quelques années, cela vaut peut être le coup d'étudier un rachat de prêt afin de
réduire la durée ou la mensualité d'emprunt. Comment s'y prendre pour cela ?

La première démarche consiste à rencontrer sa banque pour discuter d'une
possibilité de faire baisser le taux de son emprunt. Si jamais la banque qui a
fait le prêt n'accepte pas de revoir le taux à la baisse, il vous reste à aller
voir une autre banque concurrente en représentant un dossier de crédit. Une
nouvelle proposition écrite d'une autre banque pourrait même faire réfléchir
votre banque actuelle pour revoir ses taux à la baisse car sinon elle pourrait
vous perdre en tant que client.

Si vous souhaitez négocier le meilleur taux de crédit au sein d'un autre
établissement bancaire, n'oubliez qu'il existe des courtiers (par exemple CAFPI)
qui vous trouveront le meilleur taux du marché. Au global, il faut que le coût
financier de cette opération de rachat soit inférieur aux gains à réaliser sur
le coût total du crédit.Voici ce que peux vous coûter l'opération de rachat :

1/ Les indemnités en cas de remboursement anticipé ou pénalités : Les pénalités
s'élèvent le plus souvent à 3% du capital restant dû dans la limite de 6 mois
d'intérêts (règle fixée par le code de la consommation). Il est possible
d'obtenir une exonération des pénalité lors de la souscription du prêt (en cas
de revente ou de remboursement sur vos fonds propres), mais jamais en cas de
rachat du prêt par une banque concurrente.

2/ Le coût de la garantie : Si vous aviez une hypothèque en garantie de votre
prêt, vous devez vous acquitter de frais de main levée d'hypothèque et prévoir
la mise en place d'une nouvelle garantie. Si votre garantie actuelle est une
caution (de type Crédit Logement par exemple), vous récupérez en revanche 0.75%
du fonds mutuel de garantie que vous aviez versé lors de la souscription du
premier crédit. Cette somme vous permet en bonne partie de payer la nouvelle
garantie mise en place.

3/ Les frais de dossier redevables à la banque qui vous propose le nouvel
emprunt

Il faut voir maintenant si la baisse de taux de prêt immobilier compense
l'ensemble de ces frais et vous permet même d'économiser. Cette opération vous
demandera un peu de temps pour la gérer mais au final vous pourrez vous
retrouver avec une économie substantielle de plusieurs dizaine de milliers
d'euros sur votre emprunt immobilier.

Partager cet article

Repost 0